La musique est un composant fondamental de la capoeira. elle fut introduite pour tromper les esclavagistes, en leur faisant penser que les esclaves dansaient et chantaient, alors qu'en réalité ils s'essayaient de développer un art-martial pour se défendre. Primordiale dans la "roda" de capoeira, elle détermine le rythme et le style du jeu qui doit être joué. La musique est créée par la "bateria" et le chant (soliste et/ou choeur) généralement accompagnées par les battements des mains.

 

La "bateria" est traditionnellement composée de trois berimbaus, deux pandeiros et un atabaque, mais cette formation peut varier en y excluant ou incluant certains instruments, comme "agogô et le "reco-recco". Un des berimbaus définit le rythme et le jeu de capoeira qui doit être développé dans la roda. 

 

En conclusion, c'est la musique qui commande la roda de capoeira, pas seulement au niveau du rythme mais aussi dans son contenu.